mairie creully

Histoire

Jean Duclos
Un gisement de silex du néolithique prouve l’ancienneté de l’occupation du site.

L’histoire du village, dont l’ancien nom est Curleïum, remonte à l’installation des Normands de Rollon dans le Bessin lors du traité de Saint-Clair-sur-Epte en 912.

Haimon-le-Dentu, petit-fils ou petit-neveu de Rollon, devient le premier baron de Creully et fait édifier une forteresse sur le site d’un ancien opidum gaulois.

Rien ne subsiste aujourd’hui de cette place forte dominant la Seulles et certainement constituée d’une palissade protégeant une tour en bois d’où l’on dominait le pays alentour.
Durant la guerre fratricide qui opposera les fils de Guillaume-le-Conquérant, Robert-Fitz-Haimon, second baron de Creully, épousera le parti de Henri Beauclerc contre son frère Robert-Courte-Heuze.
Durant ce conflit se déroule le tragique incident de Secqueville-en-Bessin raconté par Ordéric Vital.

Forteresse de pierres Creully
Voir le diaporama

C’est ce même Robert Fitz-Haimon qui fera ériger, au XIe siècle une forteresse en pierres dont ne subsiste que quelques traces à l’entrée actuelle du château et la grande salle voûtée en plein cintre du rez-de-chaussée.

Au XIIe, Mabille, fille et héritière de Robert-Fitz-Haimon, épouse Robert de Caen, le fils naturel du roi d’Angleterre, Henri 1er Beauclerc, qui devient ainsi le troisième baron de Creully.

Au XIIIe, le château revient à la famille de Tillières, alliée par mariage aux premiers barons de Creully.

De plan carré, la forteresse est alors entourée de fossés et ses remparts surmontés d’un chemin de ronde.

Au XIVe la grande salle intérieure est divisée et l’intérieur du bâtiment prend un aspect proche de celui que nous voyons aujourd’hui.
Théâtre des rivalités franco-anglaises durant la guerre de Cent Ans, le château revient à son ancien propriétaire après la bataille de Formigny (15 avril 1450) qui rend définitivement la Normandie à la France et Creully à Philippe de Vierville.

Au tout début du XVIe, Marie, héritière des barons de Creully, épouse Jean de Sillans qui devient ainsi le 17e baron de Creully.

La famille des Sillans entreprend d’importants remaniements de style renaissance : larges fenêtres, tourelle adossée au donjon et construction des écuries.

Racheté en 1682 par Colbert, le château passe ensuite aux Montmorency avant d’ètre vendu comme bien national pendant la Révolution.

Il passera ensuite aux mains de différents propriétaires.

En juin 1944, la B.B.C. installera ses studios dans la tour carrée afin d’y diffuser les informations sur le Débarquement en Normandie.
Le château est acquis par la mairie en 1946.